Recrutement et emploi franco-allemand

Lettre de motivation allemande : Le guide complet 2019 pour vous démarquer

Équipe FRADEO
 • 
17 avril 2019

Même si les recruteurs préfèrent souvent lire le CV en premier car il est beaucoup plus synthétique, la lettre de motivation (en allemand : Motivationsschreiben ou Bewerbungsanschreiben) est la première chose qu’ils voient en ouvrant votre dossier. En effet, la lettre de motivation doit être placée en tout début de votre dossier de candidature (Bewerbungsmappe). Alternativement, elle prend place directement derrière votre page de couverture si vous déposez votre dossier sur papier. Lorsque vous postulez à une annonce emploi en Allemagne, il est primordial de bien connaître les codes de la lettre de motivation en Allemagne.

À l’heure des réseaux sociaux et des messages Twitter, on pourrait penser que l’exercice est devenu obsolète. Dans les faits cependant, il n’en est rien. En effet, il n’est pas rare que pour un même poste, les recruteurs reçoivent quantité de candidatures qualifiées. Il leur faut alors trouver un critère pour départager les candidats et les candidates à compétences égales. C’est ici qu’interviennent vos qualités discursives, votre force de persuasion et votre aisance rédactionnelle.

Malheureusement, les candidats et candidates considèrent trop souvent la rédaction de cette lettre comme une corvée. Avec cet article, nous espérons vous faire changer d’avis. La lettre de motivation est en effet une chance pour mettre en avant votre personnalité, évoquer vos passions, créer un lien avec l’entreprise que vous ciblez, souligner vos points forts et nuancer vos éventuelles lacunes.

En suivant les quelques conseils qui suivent concernant la structure, la mise en page et le contenu attendus d’une lettre de motivation en Allemagne, vous devriez être en mesure de vous différencier des autres candidats, avec à la clé, une convocation à l’entretien d’embauche (Vorstellungsgespräch).

Structure de la lettre de motivation en Allemagne

Formalités (mise en page de haut en bas)

Date et lieu de rédaction (à droite)

Le format classique pour écrire la date en Allemagne est JJ.MM.AAAA. Veillez toujours à ce que la date inscrite sur votre lettre de motivation et sur votre CV soit à jour. Pour les recruteurs, il s’agit en effet d’un gage de sérieux.

Note : Écrire l’article « den » devant la date est de nos jours un peu démodé.

Vos coordonnées (à droite)

Inscrivez vos nom, prénom, adresse de résidence (si possible en Allemagne), numéro de téléphone mobile (si possible un numéro allemand ou bien si vous avez un numéro français, n’oubliez pas l’indicatif +33) et adresse e-mail (professionnelle).

Le nom de la personne chargée du recrutement ainsi que le nom et l’adresse de l’entreprise

À partir de là, toute votre lettre doit être alignée sur la gauche.

Dans la majorité des cas, un simple coup de fil ou quelques recherches sur Google peuvent vous renseigner sur le nom de la personne en charge du recrutement, ce qui vous permettra de marquer des points.

Note : Le classique « zu Händen (z. H.) von Herrn Mustermann » comme sur les documents officiels d’antan est de nos jours quelque peu désuet.

Le sujet de votre lettre doit ensuite être précisé

Écrivez simplement : « Bewerbung als ... » (candidature en tant que …) en gras ou en souligné.

Note : Là aussi, indiquer « Betreff : » en toutes lettres ou même sous sa forme abrégée « Betr. : » est aujourd’hui devenu superflu.

Par contre, dans le cas où vous répondez à une annonce, spécifier le numéro de référence ainsi que le nom du journal ou du site internet où elle est parue permet au recruteur de s’y retrouver plus facilement, ce dont il vous sera certainement gré : « Ihre Stellenanzeige vom JJ.MM.AAAA in der Lokalzeitung XY ».

Saluez, si possible nommément, la personne à qui votre lettre est destinée (Anrede)

Si vous ne parvenez pas à trouver le nom de cette personne, contentez-vous d’un classique « Sehr geehrte Damen und Herren » (Madame, Monsieur). Néanmoins, si vous candidatez auprès d’une entreprise « jeune », type start-up, cette formule un peu ampoulée risque de faire sourire, un simple « Guten Tag » devrait alors faire l’affaire.

Notez enfin qu’entre l’Anrede et la première phrase de votre lettre de motivation, en Allemagne, par convention, on laisse un espace d’une ligne. Aussi, une fois que vous êtes allé à la ligne, votre première phrase, contrairement au français, ne prend pas de majuscule.

Introduction

Phrase d’accroche

Il convient d’accorder un soin tout particulier à votre première phrase car celle-ci doit donner envie au recruteur de continuer à vous lire. Selon la méthode AIDA (attention, intérêt, désir, action) développée par des experts en marketing, vous n’avez en effet que quelques secondes pour capter l’attention de votre lecteur et lui « vendre » votre candidature.

Évitez absolument les formules toutes faites telles que « Hiermit bewerbe ich mich als … », « Ich interessiere mich besonders für die Stelle als... » ou « Ich bewerbe mich bei Ihnen, weil … » qui risquent de plonger les recruteurs dans un état proche de la somnolence.

Essayez au contraire de trouver une phrase d’accroche dynamique et originale qui donne envie d’en savoir plus sur vous. Mais n’en faites pas trop non plus, veillez à rester authentique, et surtout, n’essayez pas de jouer les super-héros (« Sie suchen eine kompetente, freundliche und zuverlässige Fachkraft für Ihr Büro? Dann haben Sie sie gefunden! »).

En cas de contacts précédents

Si vous avez été recommandé par une personne, indiquez ses nom, prénom et fonction dès le début de votre lettre de motivation afin que le recruteur puisse vérifier ces informations.

Si vous avez déjà eu un premier contact téléphonique avec le recruteur ou l’entreprise, il est bien évidemment pertinent d’en faire mention. Cela permet de créer un lien dès les premières lignes : « Vielen Dank für das freundliche Telefonat, welches mich nochmals bestärkte, mich als ... in Ihrem Unternehmen zu bewerben. ».

Une bonne phrase d’accroche, par exemple, consiste à évoquer un succès, une réalisation ou encore un projet récent de l’entreprise ciblée qui vous a particulièrement impressionné. S’il existe une raison particulière qui vous pousse à vouloir travailler pour cette société, n’hésitez pas à la mentionner dès le départ, surtout si elle est originale et convaincante.
Alice Billard
Recruteur chez Fradeo

Corps de la lettre

Complémentarité entre CV et lettre de motivation

La lettre de motivation en Allemagne sert à mettre en lumière les compétences de votre CV qui cadrent le mieux avec le poste en les illustrant par des exemples concrets. Il ne s’agit donc pas comme dans le CV de décrire votre parcours, mais bien plutôt de l’expliquer. Ainsi, la lettre de motivation et le CV ne doivent jamais faire doublon mais agir en synergie pour se renforcer l’un l’autre.

Prouvez votre motivation

Comme son nom l’indique, la lettre de motivation doit avant tout faire état… de votre motivation. Expliquez aux recruteurs ce qui vous fait vibrer. Pourquoi posez-vous votre candidature auprès de cette entreprise ou de ce cabinet en particulier ?

Expliquez-vous... mais ne vous justifiez pas !

Si vous n’avez pas un parcours professionnel linéaire (longues périodes d’inactivité, reconversions professionnelles, etc.) le moment est venu de l’expliquer. Mais attention, ne donnez pas l’impression que vous vous justifiez de ne pas rentrer dans les cases. Au contraire, soulignez les détails qui font de vous un candidat ou une candidate unique en montrant en quoi vos compétences et vos formations sont cohérentes par rapport au poste que vous visez.

Faites preuve d’un optimisme à tout crin

Si vous avez eu une expérience malheureuse avec un employeur ou si ce n’est pas votre premier essai et que vous commencez à désespérer de trouver un emploi, passez vos frustrations sous silence. En effet, la lettre de motivation doit être rédigée sous les auspices d’un optimisme forcené. Il ne faut jamais donner l’impression au recruteur que vous quémandez un emploi ni prendre le risque de passer pour une personne qui a mauvais esprit ou qui pourrait se révéler être une recrue problématique. L’idée est de vous positionner comme prestataire de service plutôt que comme demandeur d’emploi. Cette attitude est capitale pour décrocher un poste.

Ne parlez pas que de vous !

Trop de candidats et de candidates font de leur lettre de motivation un pensum auto-centré. Or, tout l’art de la lettre de motivation est de faire ressortir les points de convergence entre votre parcours professionnel et les succès futurs de l’entreprise que vous ciblez.

Ne vous focalisez donc pas uniquement sur ce que le poste peut vous apporter. Concentrez-vous plutôt sur ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. Pour cela, vous devez être capable de prendre du recul sur votre parcours professionnel et de vous projeter dans vos responsabilités futures. Expliquez en quoi vous ferez la différence par rapport aux autres candidates et candidats. Établissez des parallèles entre vos réussites passées et les projets et plans d’actions que vous avez déjà en tête pour votre futur poste.

Mettez en valeur votre personnalité

Dans une lettre de motivation, en Allemagne, il ne s’agit pas seulement de rassurer le recruteur sur vos compétences « dures » (hard skills), autrement dit vos compétences techniques. Celles-ci sont déjà listées dans votre CV avec suffisamment de références pour pouvoir être vérifiées.

Ce que désirent les recruteurs, c’est pouvoir évaluer, au travers de votre lettre de motivation, votre capacité d’intégration dans l’entreprise (matching). Cela est d’autant plus vrai pour les profils internationaux qui doivent s’adapter à une culture d’entreprise parfois fort différente de celle de leur pays d’origine – comme c’est le cas entre la France et l’Allemagne.

Il va donc falloir donner des exemples concrets de vos compétences « douces » (soft skills), autrement dit ce qui caractérise votre personnalité. Pourquoi ne pas démontrer votre capacité à travailler en équipe, votre endurance, votre créativité, vos facultés d’adaptation ou encore votre ouverture d’esprit en évoquant les sports que vous pratiquez, les passions qui vous animent ou encore les voyages qui ont façonné votre personnalité ?

Ne soyez pas banal, osez être original

Le but de la lettre de motivation est de piquer la curiosité du recruteur pour qu’il ait envie de mieux vous connaître en vous conviant à un entretien. Le maître-mot de l’exercice est donc « originalité ».

Pour les recruteurs, des phrases insipides telles que « Ich suche eine neue Herausforderung » sont le signe annonciateur d’une candidature de mauvaise qualité. Offrez-leur autre chose à lire que les lettres de motivation clés-en-main que l’on trouve sur internet. Les recruteurs repèrent de très loin l’exercice du copier-coller. Tâchez d’être inventif, conséquent et informatif, mais surtout, soyez vous-même !

« En tant que recruteur j'apprécie d'avoir l'impression de tenir une lettre unique entre les mains. Une lettre dédiée au poste en question qui reflète le parcours et la personnalité de son expéditeur de façon originale et authentique. »
Helena Gustin
Recruteur Senior chez Fradeo

Racontez une histoire… mais pas d’histoires !

Plutôt que de donner des coups d’épées dans l’eau en écrivant que vous êtes « teamfähig, motiviert und verantwortungsvoll » comme pratiquement tous les autres prétendants au poste, illustrez vos atouts par des chiffres et des statistiques. Prouvez chacune des affirmations que vous avancez en l’illustrant avec une situation concrète.

Pour vous aider, vous pouvez articuler vos récits (storytelling) en vous appuyant sur le schéma STAR dont certains recruteurs se servent pour tester les candidats et candidates lors des entretiens d’embauche.

Au travers d’exemples concrets, prouvez à la personne qui vous lit que vous êtes axé sur les résultats et que vous êtes capable de faire profiter une nouvelle entreprise de vos succès précédents.

Se distinguer… sans déraper !

Enfin, et aussi inspiré que vous puissiez être, il est très important que vous conserviez votre sérieux et votre professionnalisme. Ne soyez pas familier : le recruteur n’est pas votre ami. Il vous faut toujours conserver une certaine distance avec votre interlocuteur.

Dans une lettre de motivation, le ton, les arguments et le vocabulaire doivent toujours être appropriés. Aussi, nous vous conseillons d’employer l’humour avec parcimonie car s’il peut vous différencier des autres candidats et candidates, il peut aussi vous desservir.

Cela étant dit, dans le secteur de la communication ou du marketing par exemple, vous pouvez vous permettre d’être un peu plus original et spirituel, surtout si l’entreprise elle-même mise sur une communication « décalée ».

Fin de la lettre

Phrase de conclusion

A l’instar de la phrase d’accroche qui doit donner envie au recruteur de poursuivre la lecture, votre phrase de conclusion doit donner au recruteur envie de vous contacter. Vous avez donc tout intérêt à bien ficeler cette phrase finale pour laisser une bonne dernière impression au recruteur.

Une astuce consiste par exemple à ajouter un « PS » (Post-scriptum), pour donner une touche personnelle à votre lettre et créer une certaine proximité avec le lecteur. Par exemple : « PS: Danke, dass Sie meiner Bewerbung bis hierher Ihre Aufmerksamkeit gewidmet haben. Falls Sie noch Fragen haben, können Sie mich auch gleich anrufen, unter: 0123-4567890 ».

Faut-il évoquer le salaire ?

Dans les annonces allemandes on demande souvent aux candidats et candidates de spécifier leurs prétentions salariales, auquel cas, celles-ci doivent être évoquées dans le dernier paragraphe. Si l’annonce n’y fait pas référence, gardez-vous bien cependant de les communiquer. Ce sujet, de même que tous les avantages liés au poste (congés, véhicule de fonction, tickets restaurants, etc.) sera de toute manière évoqué durant l’entretien.

Faut-il évoquer ses disponibilités ?

Par contre, il vous faut impérativement en fin de lettre évoquer la possibilité d’un entretien. Terminez sur une note positive et engageante, comme par exemple : « Wie Sie sehen, bin ich für eine Mitarbeit hochmotiviert und freue mich Ihnen dies im Vorstellungsgespräch persönlich zu beweisen » ou encore « Gerne überzeuge ich Sie in einem persönlichen Gespräch davon, dass Sie mit mir einen ebenso engagierten wie erfahrenen Mitarbeiter gewinnen ».

Vous pouvez même y aller franco, quitte à paraître un peu présomptueux, avec une dernière phrase très assertive du type : « Ich kann Ihnen schon einmal zusagen, bei Ihnen am JJ.MM. die Stelle anzutreten ». Vous imprimerez ainsi durablement dans l’esprit du recruteur une image de vous déjà confortablement installé dans le fauteuil du poste !

Salutations

Par chance, les Allemands ne raffolent pas des formules alambiquées du type « En vous assurant l’expression de mes sentiments les meilleurs, je vous prie d’agréer ... ». Ainsi, un simple « Mit freundlichen Grüßen » ou « Mit besten Grüßen » suffira amplement. En outre, si l’entreprise que vous visez se veut « jeune et dynamique », « Viele Grüße » ou même « Liebe Grüße » sont tout à fait acceptables – chose impensable en France.

Signature

Enfin, votre lettre de motivation, en Allemagne, doit être signée. Pour donner une bonne impression, signez le document en bleu de votre plus belle écriture avec un stylo. Si vous avez une écriture peu harmonieuse ou si la lettre est envoyée directement copiée-collée dans le corps de l’e-mail, contentez-vous d’écrire vos nom et prénom en caractères d’imprimerie.

Charte graphique de la lettre de motivation allemande

Longueur de la lettre de motivation allemande

La lettre de motivation en Allemagne doit tenir sur une page de format A4 seulement, d’où la nécessité d’être très bref !

Mise en page

S’agissant de la bordure du texte, conformez-vous à celle par défaut du programme Word du Pack Office qui est de 2 cm de chaque côté.

Soignez votre présentation et assurez-vous d’avoir bien structuré votre lettre selon la règle « un paragraphe pour une idée » avec sauts et retours à la ligne. N’oubliez pas d’utiliser des mots de liaison (Außerdem, deswegen, somit, dadurch, etc.) pour que l’articulation de votre argumentation gagne en lisibilité et en fluidité. Appliquez à vos paragraphes un interligne d’au moins 1,5 afin de bien aérer le texte.

En outre, pourquoi ne pas mettre en italique les mot-clés les plus pertinents pour le poste que vous visez afin de les rendre plus facilement identifiables (diplômes de langues, logiciels maîtrisés, etc.) ?

Souvenez-vous en effet que les recruteurs n’ont que quelques minutes à accorder à la lecture de chaque dossier de candidature. C’est la raison pour laquelle votre lettre de motivation doit pouvoir se parcourir rapidement.

Police et taille

Pour ce qui est de vos coordonnées et de celles de l’entreprise, appliquez une police un peu plus petite que celle du corps de la lettre ou formatez-les en italique. Le titre (Betreff) sera quant à lui davantage mis en valeur s’il est mis en gras (ou souligné). Quant au reste de la lettre, appliquez une police classique de type Arial 10 ou Times New Roman 12 de couleur noire.

Formatage et envoi

Tous les documents que vous envoyez doivent être formatés en .pdf. Si vous envoyez vos documents par e-mail, vérifiez bien que votre dossier est complet et n’envoyez pas d’e-mail vide mais recopiez votre lettre de motivation (à partir de l’Anrede) dans le corps de l’e-mail. Cela ne vous dispense aucunement d’envoyer votre lettre de motivation également en pièce jointe au format .pdf. Veillez également à ce que le tout ne dépasse pas les 4MB au risque que la boîte e-mail du destinataire ne refuse votre e-mail.

Guide de rédaction de la lettre de motivation allemande

Sur la forme

Soignez votre orthographe

Relisez-vous et faites vous impérativement corriger par des natifs de langue allemande avant envoi afin que votre lettre ne contienne ni fautes d’orthographes, ni coquilles, ni erreurs de syntaxe ou formulations maladroites. Les fautes sont en effet des critères discriminants, capables de réduire à néant vos chances de décrocher le job, quand bien même votre profil cadrerait parfaitement avec le poste.

Rappelons par exemple qu’en allemand, lorsque vous vous adressez par écrit à quelqu’un en utilisant la personne de politesse (Sie), celle-ci prend une majuscule, même chose lorsqu’elle est déclinée (Ihnen).

Optez pour un style sans fioritures

En demeurant simple et concis, votre discours sera plus dynamique mais aussi plus intelligible. L’immense majorité des recruteurs préfèrent les phrases courtes aux enchaînements de propositions relatives qui brouillent le discours.

Entrez directement dans le vif du sujet pour vous rendre à l’essentiel, sans atermoiements ni brosse à reluire. Exit les formules de politesse obséquieuses : « J’ai l’honneur par la présente de solliciter votre haute bienveillance, afin de me voir accorder un emploi au sein de votre honorable établissement »…

N’essayez pas à tout prix de faire rentrer toutes les informations dans une seule et même phrase. Si vos phrases font plus de deux lignes, il y a en effet de très fortes chances que vous perdiez votre lecteur en cours de route. Consolez-vous en vous rappelant que vous aurez l’occasion de développer de façon plus approfondie tous vos arguments lors de l’entretien.

Donnez du rythme à votre récit

Le vocabulaire : En ce qui concerne le vocabulaire, ne cédez pas à la facilité. La langue allemande est riche, faites-en bon usage ! Utiliser un dictionnaire des synonymes peut vous éviter d’avoir à répéter dix fois les mots « Stelle », « Arbeit » ou « Position ». Les mots « ausgeschriebene Stelle » ou « Arbeitsplatz » sonnent par ailleurs beaucoup plus professionnels à des oreilles allemandes.

Dans le même ordre d’idée, ne dites pas « oft », préférez lui « haüfig » qui relève d’un registre beaucoup plus soutenu. Essayez d’utiliser des termes choisis et de varier vos expressions pour ne pas vous attirer l’ennui ou le désintérêt de votre lecteur.

La voix passive : Une autre astuce consiste à éviter la voix passive dans votre lettre de motivation allemande. N’écrivez donc pas : « ich werde eingesetzt » qui donne à penser que vous êtes une sorte de pion pris dans les rouages de l’entreprise. Dites plutôt : « ich arbeite zurzeit », mieux : « aktuell ist mein Aufgabengebiet ». Ces expressions communiquent davantage une impression de confiance en soi et de volontarisme.

Sus au conditionnel ! : Enfin, une dernière astuce consiste à éviter l’emploi particulièrement pesant du conditionnel allemand (Konjunktiv II) qui exprime une lointaine possibilité et non une ferme certitude. Car il s’agit de convaincre le recruteur que vous êtes (Sie sind) et non pas que vous seriez (Sie wären) une recrue gagnante pour l’entreprise. C’est la raison pour laquelle, dites-lui que vous vous réjouissez (Sie freuen sich) et non pas que vous vous réjouiriez (Sie würden sich freuen) d’être convié à un entretien.

Sur le fond

Décryptez l’offre d’emploi

La plupart des offres d’emploi sont livrées avec un guide de rédaction pour vous aider à rédiger votre lettre de motivation : il s’agit tout simplement de la description du poste. Lisez l’annonce très attentivement. Repérez les compétences-clés et surlignez-les.

Identifiez le top deux ou trois des compétences que doit posséder le candidat ou la candidate idéale. Ayez une lecture objective mais aussi intuitive des critères requis : certains critères sont certainement indispensables et non négociables, d’autres sans doute moins essentiels.

Attelez-vous ensuite à la rédaction de votre lettre de motivation en évoquant point par point ces compétences et en donnant des exemples concrets de la manière dont vous les avez utilisées par le passé. Mais soyez finaud ! Intégrez-les dans votre argumentation de manière naturelle plutôt que de les répéter en bon ordre et surtout, ne faites pas comme si vous maîtrisiez toutes les compétences. Souvenez-vous que les recruteurs ne sont pas dupes.

Ce que les recruteurs apprécient par-dessus-tout, ce sont les candidatures qui montrent que les besoins du poste ont bien été compris. Prouvez-leur que vous avez bien saisi tous les enjeux et que vous saurez vous montrer à la hauteur en établissant des liens avec votre parcours professionnel.

Utilisez des mots-clés spécifiques

Enfin, il vous faut impérativement parsemer votre lettre de motivation de mots-clés incontournables pour votre secteur d’activité. Par exemple, pour un commercial bilingue, ces mots-clés devraient être: « zweisprachig, B2B, Vertrieb, Sales, etc. » ou pour une experte en logistique : « Supply Chain Management, Logistik, Transport, etc. ». Prouvez au recruteur que vous savez de quoi vous parlez en utilisant le vocabulaire technique de votre métier. N’oubliez jamais qu’injectés à bon escient, ces mots-clés peuvent être de véritables sésames pour accéder à l’emploi de vos rêves.

Informez-vous sur l’entreprise

Dans la presse économique, sur les réseaux sociaux professionnels, sur le site de l’entreprise (notamment, dans la partie « espace presse »), vous trouverez de précieuses informations sur l’entreprise, sa taille, sa stratégie, son organisation, ses valeurs.

La lettre de motivation en Allemagne doit impérativement être rédigée sur la base de ces informations, surtout s’il s’agit d’une candidature spontanée. Développez votre argumentation en tenant compte des valeurs qui caractérisent la culture de la société. Plus vos propositions seront cohérentes avec cette culture, plus vous susciterez d’intérêt.

Même les offres d’emploi non pertinentes par rapport à votre recherche recèlent de précieuses informations. En épluchant la communication institutionnelle de recrutement de cette entreprise, en analysant comment la « marque employeur » essaie de susciter des candidatures, vous aurez une idée plus précise des profils qu’elle souhaite recruter.

Adaptez votre ton à la culture de l’entreprise

Vous devez adapter le ton de votre lettre à la culture de l’entreprise allemande ciblée. Si l’entreprise que vous briguez est plutôt familiale, votre lettre peut être un peu plus informelle et même contenir une ou deux anecdotes amusantes. En revanche, si la société est plus traditionnelle, vous feriez mieux de rester très factuel et de recourir à des expressions traditionnelles, comme « Sehr geehrte Damen und Herren » et « mit freundlichen Grüßen ».

Le domaine dans lequel vous postulez détermine dans quelle mesure vous pouvez être ou non original. S’il s’agit d’un secteur créatif (communication, culture, marketing), n’ayez aucune hésitation mais si vous déposez votre candidature auprès d’un secteur plus traditionnel (administration, finance, comptabilité), faites preuve de plus de retenue.

On l’a vu, dans votre lettre de motivation allemande, il vous faut trouver un juste milieu : prouver vos compétences sans fanfaronner, personnaliser et créer du lien sans être familier, être original et créatif sans risquer de déplaire ou de passer à côté de la cible, utiliser un jargon spécifique mais demeurer limpide, etc.

En conclusion, on voit bien qu’il serait vain de prétendre vous livrer un kit complet avec des phrases toutes faites où renseigner vos diplômes et fonctions pour être certain de réussir votre lettre de motivation. Bien malin, celui qui pense avoir trouver la recette magique pour décrocher n’importe quel poste !

De fait, la lettre de motivation est un exercice éminemment personnel. Ainsi, le meilleur conseil que nous pouvons vous donner est de vous montrer le plus honnête possible et surtout, de ne pas avoir peur de laisser transparaître votre personnalité.

Enfin, n’oubliez jamais qu’à chaque poste, à chaque entreprise doit correspondre une seule et unique lettre de motivation. La bonne nouvelle, c’est que plus vous vous exercerez, meilleur vous deviendrez. Aussi, s’il est un dernier conseil que nous souhaiterions vous donner, c’est celui de ne jamais perdre votre motivation.

Équipe FRADEO

Équipe FRADEO

Cabinet de recrutement franco-allemand