Recrutement et emploi franco-allemand

Recruter en Allemagne

Comment attirer des candidates et des candidats allemands au sein de son entreprise française ?

Stéphanie MEY
 • 
26 juin 2018

Une entreprise française qui souhaite développer ses activités en Allemagne n’a d’autre choix que de recruter de nouveaux talents germanophones. Cependant, l’expérience montre que cantonner sa stratégie de recrutement à la simple publication d’offres d’emploi n’aboutit que très rarement à des résultats satisfaisants. Le plus souvent, les retours sont en effet décevants et les entretiens lorsqu’ils ont lieu, ne débouchent pas nécessairement sur des engagements concrets. C’est la raison pour laquelle nous avons formulé ces quelques conseils pratiques qui vous aideront à attirer et à recruter de nouveaux collaborateurs et collaboratrices allemands.

Adaptez votre offre d’emploi aux exigences et aux attentes des candidates et des candidats allemands : soyez transparent, explicite, structuré et précis.

Afin de mener à bien vos missions de recrutement et de trouver le profil idéal, il convient tout d’abord d'identifier de manière précise et détaillée votre projet de recrutement. Cela passe bien évidemment par le descriptif des missions, des responsabilités et de la personnalité recherchée, mais pas seulement. Il est très important pour attirer un ou une candidate allemande de communiquer sur le projet, les missions du poste, l’entreprise, les activités, la culture de l’entreprise, vos valeurs.

En Allemagne, les offres d’emploi sont en général très explicites et elles comportent par convention cinq parties :

S’agissant de la rédaction de votre annonce, il vous faut être précis et adopter un style plus direct. Les candidates et candidats allemands ne sont en effet pas habitués à décrypter les offres d’emploi, comme c’est souvent le cas en France, où le style est beaucoup plus indirect.

Une fois rédigée, vous allez publier votre offre d’emploi. Il s'agit en effet d'une manière simple et économique pour recevoir des candidatures. Néanmoins, le nombre de retours de candidature de qualité est souvent plus faible en Allemagne qu’en France du fait de la tension du marché de l’emploi allemand. Avec une économie allemande de plus en plus active, la recherche de profils est en effet devenue très difficile.

Si vous recherchez spécifiquement un profil franco-allemand, il serait donc judicieux de :

Renforcez la visibilité de votre entreprise sur le marché allemand en étant présent sur le web et les réseaux sociaux.

Les Allemands utilisent, comme les Français, les réseaux professionnels pour élargir leur réseau mais surtout dans le cadre de leur recherche d’emploi. Il existe deux réseaux professionnels qui fonctionnent très bien en Allemagne : LinkedIn et Xing.

<br>

LinkedIn est un moyen très efficace pour attirer des candidates et candidats allemands mais à condition que vous ayez créé en amont votre page d’entreprise en allemand sur le site. Votre annonce sera ainsi accessible aux personnes qui ne maîtrisent que peu ou moyennement bien le français. De plus, cela prouvera votre volonté d’internationalisation et votre réel intérêt pour les professionnelles et professionnels allemands.

Xing fonctionne de la même manière que LinkedIn mais il s'agit d'un outil presque exclusivement germanophone. Il faut donc maîtriser un minimum l'allemand pour pouvoir bien l'utiliser. Là aussi, il vous faudra créer une page entreprise en allemand pour avoir un accès direct aux candidates et candidats allemands en recherche de nouveaux défis européens.

Allez à la rencontre des candidates et candidats allemands en participant au Salon de l’emploi franco-allemand.

Votre visibilité digitale est certes importante, mais souvent insuffisante pour véritablement attirer les talents allemands. Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons vivement d'aller à leur rencontre.

Depuis de nombreuses années, la Villafrance, centre d'affaire franco-allemand, organise un salon de l’emploi franco-allemand nommé Connecti qui a lieu deux fois par an avec deux éditions nationales, l’une au printemps à Paris et l’autre en automne à Cologne. Ce salon connaît un très grand succès avec un taux de fréquentation important. De ce fait, il a même été décliné en deux éditions régionales, à Lyon et à Berlin depuis 2016.

<br>

Afin de bénéficier de ce rendez-vous incontournable, deux possibilités s’offrent à votre entreprise. Vous pouvez soit louer un stand et vous faire ainsi connaître d’un large public ciblé tout en assurant votre attractivité auprès de futurs talents, soit passer une annonce auprès de notre cabinet de recrutement Fradeo, partenaire de Connecti, afin de bénéficier d’un maximum de visibilité auprès du millier de candidates et de candidats bilingues, mobiles et qualifiés, présents chaque année au salon.

Plus de 70 entreprises françaises, allemandes et internationales y exposent tous les ans pour rencontrer des profils très variés : des Franco-Allemands mais aussi des Français maîtrisant bien l’allemand et a contrario, des Allemands qui maîtrisent bien le français et qui sont attirés par une expérience professionnelle en France. Ce salon dure une journée et permet aux exposants de présenter à la fois leur entreprise et leur activité et d'aller à la rencontre des candidats, de recueillir de nombreux CVs, voire même de mener les premiers entretiens directement sur place. C’est également l’occasion d’échanger avec des professionnels du recrutement franco-allemand. Aussi, le retour d’expérience est toujours très positif et satisfaisant, tant pour les exposants que pour les visiteurs.

Enfin, si vous décidez de participer à des salons pour l'emploi franco-allemand de type Connecti, notez qu’il vous faudra adapter vos supports de communication : vos affiches et vos kakémonos devront être clairs, précis et explicites. Éviter les messages déductifs et privilégiez les messages simples, clairs et directs. N’y allez pas par quatre chemins !

Adaptez votre processus de recrutement aux attentes culturelles des candidates et candidats allemands : soyez réactif, disponible et respectez les délais.

Comme les candidates et candidats allemands sont très demandés et que les profils sont rares, notamment dans les secteurs d’activités techniques, le facteur temps est très important. Si vous prenez trop de temps à faire votre feedback, vous risquez de perdre de bonnes recrues qui seront sollicitées par d’autres entreprises. C’est donc à vous, entreprise cliente, d’intégrer ces candidates et candidats rapidement dans un processus de recrutement le plus court possible.

Pour cela, il vous faudra assurer un suivi professionnel. Essayez de vous mettre dans la peau d’un recruteur ou d’une DRH allemande. S'engager sur une date de retour ou de décision vis à vis d’une candidate, et la tenir, est extrêmement important. Cela l'est aussi en France, mais un Allemand sera sans doute encore plus « choqué » si cela n'est pas fait, car les recruteurs et les DRH allemands sont très fiables et professionnels sur ce point.

Le respect des délais est donc très important pour les candidates et candidats allemands. C’est un gage de respect envers leur personne mais également un gage de votre professionnalisme, soit autant de critères qui ont un impact très important sur l’image de marque de votre entreprise.

Adaptez votre approche lors de l’entretien avec une candidate ou un candidat allemand et prenez le temps de répondre à toutes ses questions pour le ou la rassurer.

Les risques de malentendus culturels pouvant survenir lors des entretiens d'embauche sont nombreux. En effet, si vous ne connaissez pas les codes culturels allemands, une mauvaise interprétation peut vite mener à un quiproquo et vous faire passer à côté du candidat ou de la candidate idéale.

« C’était bizarre, j’avais l’impression que la DRH ne m’a pas pris au sérieux. D’abord elle a reporté plusieurs fois notre entretien, puis, lors de mon entretien, j’ai eu l’impression que j’agaçais la DRH avec toutes mes questions. Par ailleurs, elle m’a posé aussi plusieurs questions sur ma vie privée, ce que je n’ai pas vraiment apprécié. »
Témoignage d'un candidat allemand ayant postulé pour un poste d’ingénieur auprès d’une entreprise française

Dans l'exemple sus-cité, que s'est-il donc passé pour le candidat allemand ? En France, nous sommes moins portés sur le respect des horaires et des rendez-vous. En Allemagne en revanche, c’est une marque de respect car cela prouve que l’on sait respecter ses engagements. Le report de l’entretien à plusieurs reprises a fait douter le candidat de l’intérêt porté par l'entreprise à sa candidature et lui a donné l’impression d’une DRH peu professionnelle.

En outre, notre candidat s’est senti offensé lors des questions relatives à sa vie privée car il faut savoir que les Allemands et les Allemandes font pour la plupart une distinction très nette entre leur vie professionnelle et leur vie privée.

Du côté de la DRH, on retrouve la même incompréhension : elle a été surprise de devoir répondre à toutes les questions du candidat allemand. Le niveau de précision attendu de la part du candidat lui a paru inhabituellement élevé. Elle a interprété cette attitude comme un manque de respect et pour de la curiosité un peu mal placée. Ses explications du poste et de la mission lui paraissaient pourtant très claires. Elle a eu le sentiment de devoir se répéter plusieurs fois.

<br>

En résumé, il vous faut absolument adapter votre attitude lorsque vous interviewez des candidates et des candidats allemands :

Positionnez-vous comme un partenaire, d’égal à égal, lors de l’entretien d’embauche.

Une fois que vous avez retenu et convié des candidats et candidates en entretien au sein de votre entreprise, il est utile de préciser dès le départ le cadre et le déroulement de l'entretien et de trouver un bon équilibre entre les deux partenaires.

Le candidat ou la candidate allemande se situe plus dans une relation d'égal à égal, de partenariat avec le recruteur alors qu'en France la relation employeur-employé tend à être beaucoup plus figée.

Les aspects matériels (salaire, véhicule, avantages) doivent être abordés de façon claire et factuelle. Il est par exemple habituel pour un candidat allemand de demander lors d'un premier entretien le type de véhicule associé au poste si une telle disposition est prévue.

Autre point, ne soyez pas étonné si une candidate allemande vous demande si vous proposez une journée découverte pour rencontrer l’équipe dans le cadre du processus de recrutement. De nombreuses entreprises allemandes intègrent ce type de rencontre dans leur processus de recrutement dans un soucis de transparence et toujours avec la volonté d’une décision collective.

« Je me rappelle d’une mission que j’ai menée pour une entreprise allemande dans la logistique. Mon candidat d’Assistant Export avait réussi tous les entretiens avec le DRH et le Manager, mais l’avis de l’équipe suite à la journée de découverte était défavorable. La personnalité du candidat ne semblait pas « matcher » avec l’équipe en place. Il n’a finalement pas été recruté. »
Sylvie Larivière
Recruteur chez Fradeo

Une candidate allemande sera rassurée de pouvoir découvrir le temps d’une journée votre entreprise, l’équipe qu’elle pourrait intégrer, etc. Elle se sentira valorisée, plus en sécurité et bien accueillie.

En conclusion, une entreprise française doit s’adapter à la culture allemande lorsqu’elle veut attirer des candidates et des candidats allemands. Il vous faudra donc :

Votre candidat ou candidate allemande appréciera sans l’ombre d’un doute l’effort fourni par son employeur français. Il ou elle se sentira rassurée et mise en confiance, ce qui l’invitera à mieux se projeter dans le poste et dans votre entreprise.

Stéphanie MEY

Stéphanie MEY

Recruteuse Senior

Lyon, France

Fradeo

Abonnez-vous à notre newlsetter !

Vous aimez ce que vous lisez ? Obtenez directement dans votre inbox nos meilleurs articles et les conseils pratiques de nos experts franco-allemands.